AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Magicia Kardelune

Aller en bas 
AuteurMessage
Magicia Kardelune
6ème année à Serdaigle
6ème année à Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 31/05/2007

Carte d'identité du Personnage
Poste: Elève Serdaigle.
Camp: Le Bien
MessageSujet: Magicia Kardelune   Jeu 31 Mai - 14:11

I. IDENTITE.

  • Prénom(s) & Nom : Magicia Kardelune
  • Date de naissance : 17 Mars 2091
  • Sexe : Féminin
  • Année d'étude : 6ème année



II. PHYSIQUE.

Elancée, Magicia dépasse en général la majorité de ses camarades féminines. Elle n'en est pas pour autant une géante, et a peu été victime de moqueries à ce sujet. Elle a la peau légèrement hâlée, qui bronze très facilement aux premiers rayons du soleil ; sa crise d'adolescence étant passée, la jeune fille n'a plus aussi souvent d'acné qu'avant, et ses rares boutons sont relativement petits, bien que certains persistent sur ses épaules. Gentiment rondelette, elle a des formes généreuses qui lui vaut pas mal de complexes, notamment par ses "poignets d'amour", ses fesses rebondis qu'elle trouve "grosses" et surtout sa plantureuse poitrine qu'elle essaye de ne pas trop mettre en avant. Elle a de longues jambes et de jolies mains, dont elle aime s'occuper. Le visage rond, elle a des traits fins, une bouche pulpeuse, un nez légèrement retroussé, des sourcils bruns très marqués et des yeux en amandes d'un vert d'eau, bleus selon la luminosité. Le tout est encadré par une épaisse chevelure brune qui ondule jusqu'au milieu de son dos, qu'elle n'attache jamais.

Bien que coquette, elle n'aime pas se mettre en valeur. Pour ce qui est du style vestimentaire, elle porte des vêtements simples, toujours une touche de féminité. Complexée par ses courbes, ceux-ci ne sont donc pas très moulants, mais ne sont nullement larges, et elle ne porte jamais de robe ou de jupes, sauf cas exceptionnel. Elle se maquille peu et ne porte quasiment pas de bijoux. .

En d'autres termes, bien qu'elle ne soit pas particulièrement hideuse, Magicia ne se trouve pas du tout attirante, voire laide. Pour elle, toutes les autres filles sont au moins cent fois plus belle qu'elle, et ceux qui la disent mignonne ne le font que par politesse.

III. CARACTERE.

On désigne souvent Magicia comme un ange. N’y voyez rien de narcissique, car cela serait mentir de dire qu’elle n’émane pas d’une douce pureté. Cela est tout d’abord dû à sa délicatesse. Jamais de geste brusque, jamais un mot plus haut que ce qu’il ne faut. Magicia est loin d’être une femme de fort caractère ; au contraire, bien loin d’être d’un tempérament ardent, c’est une jeune fille calme et ne possédant aucun sens de la répartie, sa seule réponse face à des répliques cinglantes étant le rose se peignant sur ses joues et l’humidité croissante de ses yeux. En effet, l’émotivité est sans aucun doute l’un des traits de caractère les plus évident chez la jeune demoiselle. On lit chez elle comme un livre ouvert, elle n’arrive pas à mentir ni à contrôler ses émotions, ce qui fait d’elle une bien piètre actrice. Elle rougit fréquemment et a la larme facile, pleurant par chagrin ou par colère. Toutefois, personne n’a jamais vu la douce Magicia s’énerver, ce sentiment ne semblant jamais l’avoir toucher. Elle est la confidente, l’amie idéale, qui donne des conseils sans avoir eut de réels problèmes dans sa vie. Ce qui est faux, bien entendu. Mais si Magicia sait écouter, elle ne sait pas se confier et cloître toujours ses sentiments dans sa plus grande cachette, c’est-à-dire elle-même. Par cela, elle est de nature extrêmement généreuse, et s'inquiète toujours plus pour le bien des autres que pour le sien, se renvoyant très souvent la faute, même lorsqu'elle n'y est pour rien. Excessivement serviable, elle ne laisse jamais quelqu’un dans le besoin, même si ce dernier a tout les vices du monde.

Elle a beaucoup de mal dans un milieu ou elle n'a aucun point de repère ; elle se sent alors complètement perdue, nue dans l'adversité. Si elle n'a pas beaucoup d'amis, ce n'est pas parce-qu'elle est froide, distante, voir totalement antisociable : non. Elle a seulement peur des gens qu'elle ne connaît pas, peur de les déranger, peur de paraître stupide, peur d'être la risée de tout le monde. Magicia manque donc atrocement de confiance en elle, et même lorsqu'elle est sûre de quelque chose, elle finit quand même par y douter. Par conséquent, elle est naïve et croit très souvent ce que lui disent les gens, ayant du mal à forger sa propre opinion. Très rêveuse et romantique, elle s’imagine très souvent des scénarios invraisemblables et s’attache très rapidement à quelqu’un qui est gentil avec elle. A cause de cela, elle a été de nombreuses fois déçue, mais cela ne l’empêche pas de recommencer encore et encore. Si beaucoup parlerait de cela comme de la stupidité, cela montre surtout l’optimiste inconscient de la jeune fille, qui pense que chaque individu a quelque chose de bon en lui…sauf elle. En effet, elle est son propre martyr, se maudit presque tout le temps et a une très mauvaise opinion de sa personne. Elle se donne souvent des ordres qu’elle n’applique jamais, ce qui la fait se mépriser encore plus. Si Magicia ne critique, elle refoule toute sa méchanceté sur elle-même.

  • Défauts : Sa naïveté et sa gentillesse, tout d’abord, lui font cruellement du tort. Elle croit tout et veut toujours aider, si bien que cela l’emmène toujours dans de déplaisantes positions. Sa manière de penser que toute chose est vérité la rend indécise, plus particulièrement lorsque deux faits se contredisent ; elle arrive rarement à faire des choix et n’est jamais capable de dire clairement ce qu’elle pense, sans doute car elle-même n’arrive pas à se faire un avis sur la question. Froussarde, c’est quelqu’un de très émotif, sujette aux larmes et aux rougeurs même dans situations où les sentiments ou la gêne sont des plus minimes. Comme elle se surestime extrêmement, elle envie toujours les autres, qui, selon elle, ont toujours quelque chose de mieux…de toute manière, qui pourrait être pire que cette pauvre cloche, surnom qu’elle se donne d’innombrables fois ? Par cela, elle est très timide et n’ose jamais aller vers les autres. Elle en est d’ailleurs tellement discrète qu’elle ne marque souvent guère les esprits, du moins selon elle. De cela découle son manque de confiance en soi, dont Magicia souffre énormément.

  • Qualités : C’est une jeune fille très douce, très délicate ; jamais elle ne sombrera dans la violence ou même dans une profond colère. Serviable, elle aide les autres avec plaisir, même si cela est rarement réciproque. Ainsi, elle se fait souvent passer pour la cruche de service qui, loin d’être méchante, paraît tout à fait stupide. Cela vient en fait de son extrême gentillesse, car Magicia n’est aucunement dénuée d’intelligence même si sa naïveté la fait passer pour une godiche. C’est une élève studieuse, modèle même, qui apprend bien chacune de ses leçons et qui suit attentivement en court, ayant malgré tout une certaine lucidité…bien qu’absente hors de sa scolarité. Par sa discrétion, elle est la confidente rêvée, qui sait écouter tout en tenant fermement sa langue. Cependant, ce penchant à garder tout pour elle, dont ses propres secrets, fait qu’elle est excessivement sensible. Elle tient toujours tout très à cœur, ce qui peut-être sa plus grande qualité comme son plus exécrable défaut.

  • Aime : Premièrement, Magicia aime faire plaisir aux gens. Elle adore cela, et sa candeur n’a besoin que d’un simple sourire comme remerciement pour être heureuse. Mais plus égoïstement, si cela peut-être possible pour la trop généreuse demoiselle, Magicia, très littéraire, aime lire et écrire, ce qui accentue son côté « élève modèle », dont les mauvaises langues aiment se moquer. Elle passe en effet la majorité de son temps libre entre les mains d’un bon bouquin au lieu de faire, comme la plupart des filles, du shopping…ce qui, toutefois comme tout sexe féminin qui se respecte, ne la dérange nullement. C’est une excellente cuisinière, et si elle n’est pas très gourmande, elle fait des plats succulents. Enfin, comme est ouverte d’esprit, elle aime s’initier à plusieurs passe-temps, bien que les plus dangereux la fassent partir en courant.

  • Aime pas : Les critiques. Non pas par orgueil, mais car les critiques sont pour elle la preuve qu’elle n’est pas aimée, chose qu’elle désirerait tant être. Et les critiques, même les plus infondées, la fragilise encore plus qu’elle ne l’est déjà, et lui font verser des larmes à torrents. Exceptée cette arme qui est sur elle la plus efficace, Magicia est apiphobie, cela signifiant qu’elle a une peur bleue des abeilles, ayant été attaquée par ces multiples insectes alors qu’elle était toute petite. Elle n’aime pas non plus vraiment les foules, se sentant mal à l’aise lors des fêtes, cela étant dû à sa timidité.

  • Loisirs du personnage : N'ayant que très peu d'amis, elle est donc souvent seule et s'exerce à des occupations individuelles. La lecture est son principal hobby. Elle lit de tout, ouvrages de science-fiction en passant par les documentaires d'animaux ou les interviews de sorciers réputés. Bien qu'elle préfère en général les bouquins, les magasines et plus principalement la Gazette du Sorcier font aussi partis de son régime littéraire. Dès qu'elle a un moment de libre, toujours un livre en poche, elle lit ; pendant son déjeuner, en attendant un professeur, entre deux cours...c'est sa grande passion, ce qui lui vaut aussi de nombreuses étourdies. Combien de fois n'a t-elle pas renversé involontairement quelqu'un, le nez dans un livre, ou encore poursuivre sa lecture alors que l'enseignant lui lançait un regard fortement appuyé ? Elle aime aussi les balades en plein air, ses lieux de prédilections restant le parc et la lisière de la forêt. Bien qu'elle en ait rarement l'occasion, elle se plait à cuisiner divers plats, principalement sucrés, et possède plusieurs livres de cuisines dans ses bagages.


IV. HISTOIRE.


  • Origine / Nationalité / Ascendance (sang) : De nationalité anglaise, elle a cependant de lointaines origines brésiliennes. Elle est issue de parents moldus.

  • Enfance et Scolarité avant Ecole de Magie : Un passé ordinaire et terriblement banal pour une jeune sorcière née de parents moldus. L'enfance de Magicia n'est pas à plaindre, ni franchement enviable. Simple anglaise dotée de pouvoirs magiques, elle est la seule sorcière de sa famille. Rachel McKooks avait eut le coup-de-foudre pour James Kardelune, 30 ans plus tôt. Elle était puéricultrice, il était journaliste et, après deux ans de vie commune, ils quittèrent leur appartement londonien pour un petit pavillon au sud de l'Angleterre. Là-bas, la famille Kardelune s'agrandit ; un premier garçon naquit, suivi d'une petite fille... et ainsi de suite, jusqu'à l'arrivée de Carly ( Rachel décidait alors que cela faisait assez d'enfants comme cela ). Dans le village, tout le monde les connaissait, appelant affectueusement les cinq enfants « les petits Kardelune ». Ils étaient appréciés de tous, leur simplicité et leur bien être étant grandement apprécié. Non, vraiment, personne ne pouvait songer qu'un Kardelune fut un sorcier.

    C'était pourtant bien le cas ; Magicia en était une, et on l'apprit bien tard. La jeune fille avait pourtant déjà prit conscience de ses pouvoirs, mais, n'en parlant jamais à personne, cela fut une véritable surprise pour la famille. C'était pendant les grandes vacances, à ses onze ans ; Magicia avait terminé l'école primaire, aussi attendait-on avec impatience sa future arrivée au collège. Alors qu'ils revenaient de leur séjour de France, une lettre arriva devant la porte des Kardelune. Un message de Poudlard...pas la peine de préciser de quoi il s'agissait, et la suite, vous la devinerez sûrement. Après une conversation agitée en de longs silences perplexes, la vérité éclatait enfin, pure comme de l'eau de roche : Magicia était une sorcière, et irait étudier dans une école de sorcellerie.

  • Scolarité à Poudlard ou Autre Ecole de Magie : Etudiant à Poudlard depuis ses onze ans, Magicia n'en demeure pas moins une élève passant totalement inaperçue aux yeux de ses camarades. Elle est en effet bien loin d'être populaire, et vit,au contraire, à l'ombre des autres. Elle n'a pas un groupe d'amis particulier, et n'a même pas d'ami tout court ; juste des connaissances, dont les discussions sont un peu plus poussées que des salutations ou la demande des devoirs. Si on interrogeait ces derniers, ils vous la décriraient comme une "jeune fille adorable, mais très timide", et dont la compagnie ennuie bien vite, pas car elle irrite mais car elle est bien trop tranquille. Magicia n'est en froid avec personne, n'ayant jamais été à l'origine d'une dispute, mais cela n'empêche pas quelques mauvaises langues de se moquer ouvertement d'elle, en général jalouses de ses excellentes notes, ce qui vaut à la demoiselle de nombreuses larmes versées loin des regards, aux toilettes des filles. Certains vous diront que c'est Mimi Geinarde, sa meilleure amie, ce qui n'est pas forcément digne d'une flatterie. En résumé, Magicia est souvent apprécié de ses professeurs pour son assiduité, gentiment appréciée de quelques-uns, sujette aux moqueries des autres et ignorée de tout le reste.

  • Famille : Issue d'une famille moldue, Magicia a les parents les plus communs du monde. Rachel, sa mère, est puéricultrice dans l'hôpital de son village. C'est une femme autoritaire, mais qui montre beaucoup d'amour envers ses enfants. Très rationnelle, c'est elle qui était la plus sceptique quant à l'intégration de sa fille dans une soi-disant école de sorcellerie. Son mari, James, est souvent absent, très pris par son travail de journaliste. Il n'a pas la fibre paternelle franchement développée, mais n'en reste pas moins un père tout à fait digne. Fille cadette de ses cinq frères et soeurs, Magicia, dans sa plus tendre enfance, n'eût pas à se plaindre de solitude. Elle a deux grands frères, Spencer et Jeffrey, respectivement âgé de 25 et 22 ans. L'un est père de jumeaux, installé avec sa femme à Londres en tant que militaire ; le second est agent immobilier et vient très récemment d'habiter avec sa petite amie, à Oxford. Evelyn, 19 ans, étudie dans une fac de français, vivant toujours chez ses parents. La petite dernière, enfin, Carly, 14 ans, est collégienne. Ils sont proches les uns des autres, et il n'y a eu, jusqu'à présent, jamais eût de grosses fâcheries. Magicia admire particulièrement sa soeur aînée, Evelyn. Il se pourrait que Magicia ait des cousins ou des cousines sorciers, mais rien n'est sûr. En effet, la particularité de Magicia étant farouchement gardée, cela ne serait pas étonnant que les autres membres de la famille aient fait de même avec un autre...



V. AUTRE.


  • Quel Camp : Bien
  • Baguette : 26 centimètres, bois de cerisier avec une pétale de rose. Elle est de couleur claire, presque blanche, avec des reflets roses.
  • Ses rêves et ambitions pour l’avenir : Avoir des amis, ce n'est déjà pas trop mal...



VI. QUESTIONS HJ.


  • Comment avez-vous découvert ce forum ? Via un autre forum.
  • Comment trouvez vous le désign' de ce forum ? Sympa, jolie bannière !
  • Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum ? Cool aussi =)
  • Avatar : Adrianna Lima ( à venir )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Magicia Kardelune
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Magicia Kardelune (Gryffondor)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW HOGWARTS. :: HRPG » ((Administration)) :: » REGISTRES DES PERSONNAGES * :: » SERDAIGLE *-
Sauter vers: