AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cinématographie

Aller en bas 
AuteurMessage
John Mandrake
Nouveau | Présentation à faire
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 28
Message Perso : : Je t'aime plus que tout ma chérie!
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Cinématographie   Lun 16 Avr - 23:23

Bonjour à tous!

Je reprends l'idée d'Aurel/Molière afin de créer un topic dans lequel vous pouvez parler de films. Si vous souhaitez partager votre avis sur un film du moment que vous avez aimé, sur un vieux film qui vous a marqué ou sur un autre que vous avez détesté, vous êtes sur le bon topic!

Voici comment vous pouvez poster la fiche du film ^^
    Nom du film (avec affiche promo):
    Acteurs principaux :
    Synopsis:
    Votre avis:
    Quelques images:

Si vous voulez donner votre avis sur un film déjà posté, il vous suffit de faire comme ceci:
    Nom du film:
    Votre avis:

Voilà voilà!

Topic basé sur une idée d'Aurel/Molière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://faldimene.skyblog.com
Naël Hakward
Préfet en Chef, 7ème année à Serpentard
Préfet en Chef, 7ème année à Serpentard
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 21/03/2007

Carte d'identité du Personnage
Poste: Elève Serpentard.
Camp:
MessageSujet: Re: Cinématographie   Ven 20 Avr - 13:15

Dead Man Walking







  • Synopsis - d'ici :

    Soeur Préjean [Susan Sarandon] s'occupe d'un foyer pour analphabètes en Nouvelle Orléans où elle est appréciée de tous. Elle reçoit un jour une lettre de Matthew Poncelet [Sean Penn], un détenu dans le couloir de la Mort. Il est condamné à la mort par injection pour avoir violé et tué une jeune fille et tué son petit ami. Elle ne le connaît pas et bien qu'elle s'en défende, elle a de nombreux préjugés contre ce jeune homme et son entourage tente bien de l'en dissuader. Mais quelqu'un l'appelle et lui demande son aide : il désirerait être accompagné. Bien sûr, il voudrait surtout exploiter la bonne volonté de quelqu'un pour le défendre et tenter de prouver que seul son complice a agi. Mais au fil des entretiens de part et d'autres des barreaux, les deux personnages s'humanisent : Matthew s'avère ne pas être le monstre qu'on attendait et Soeur Préjean n'est pas une icône asseptisée. Soeur Préjean, au cours de ses démarches, va découvrir le milieu dans lequel l'assassin a grandi mais aussi la souffrance des parents des victimes. Cette position ambigue lui vaudra d'être très controversée et incomprise de sa famille.

    + Le site dont je vous ai donné l'adresse comme source de ce synopsis, donne aussi la réplique anthologique. A ne lire qu'une fois le film vu. Et je suis entièrement d'accord. C'est une de celles qui fait craquer, qui marque.


  • Votre avis:

    Wah. Ce film est une merveille, un bijou brut. Il t'apprend durement qu'il n'y a pas que des belles choses dehors. T'en sors perturbé, pour très longtemps. Il reste là, il continue à te surprendre sur toi-même. Epoustouflant.

    Il faut d'abord rentrer dans l'histoire. A peine s'habitue-t-on au caractère des personnages, qu'aussitôt ils semblent en changer, peu à peu, l'un et l'autre. La soeur et l'assassin. Tous deux se rapprochent d'une manière terriblement touchante, très troublante d'ailleurs, car, à côté, c'est elle qui doit subir les attaques, les agressions, des familles des victimes. Elle se bat, semble perdue, mais continue à aider l'homme. Lui semble imprenable, une forteresse, des murs trop épais pour jamais être transpercés. Mais non. La tension, la pression, refait de lui un homme comme un autre, ou plutôt un homme désespéré. On voit sa famille, et l'entretien qu'il a avec elle laisse une boule dans la gorge. Un pas de plus vers l'émotion insoutenable. Je ne vous en dis pas plus, parce que cela gâcherait le film. Mais, vraiment, c'est à voir. On en apprend plus sur les autres, sur soi-même, la manière dont on a pitié d'un homme qui a pourtant violé, tué, et on relativise un peu. Ca aide à sortir de sa bulle, de son monde. Enfin, les acteurs sont tout simplement fabuleux. Leur réputation n'est pas à refaire, donc je ne vais pas m'étendre là-dessus, mais ils jouent magnifiquement bien. Film à avoir donc absolument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laureline Wilde
Préfète, 7ème année à Serpentard
Préfète, 7ème année à Serpentard
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 27
Message Perso : : La vérité, c'est qu'on s'emmerde profondément parce qu'on a plus rien à désirer.
Date d'inscription : 05/01/2007

Carte d'identité du Personnage
Poste: Administratrice.
Camp: Noir
MessageSujet: Re: Cinématographie   Mer 2 Mai - 8:26

Requiem For a Dream








  • Synopsis : Harry Goldfarb, sa petite amie Marianne, et son meilleur ami Tyrone rêvent d’un monde meilleur, et d’une vie plus facile. Ils passent leurs journées à se droguer, pour être en parfaite lévitation, là où ils se sentent invulnérables et tout simplement heureux. Mais les paradis artificiels ont un prix, alors Harry pique de temps à autre la télévision de sa mère pour se financer… Jusqu’à trouver un meilleur plan …

    Sara est une accro à la télévision et adore grignoter des cochonneries devant. Veuve juive, mère d’un fils unique Harry, elle est fantasque et candide, compensant son manque d'amour, l’absence de son mari et de son fils par procuration télévisuelle, en se gorgeant à sa façon de rêveries et de douceur.

    Son rêve le plus fou et le plus tenace : passer à la télévision !

    Un jour, elle y passera dans sa belle robe rouge, celle qu'elle portait quand Harry a été diplômé, son mari la trouvait si belle dans cette robe rouge ... Cette obsession est devenue un but à sa triste vie de solitude. Tout va être chamboulé le jour où elle reçoit un appel téléphonique pour passer à son émission favorite, afin de retrouver sa silhouette d’antan dans sa belle robe rouge, Sara va s’astreindre à un régime draconien à base d'amphétamines et d'hormones pour être divine lors de cet évènement tant attendu… Malheureusement elle devient vite dépendante de ces produits, se gave de doses de plus en plus importantes et finit par délirer complètement, elle se mettra à errer dans les rues à la recherche du studio de télévision où elle doit enregistrer une émission imaginaire.

    L’harmonie dans laquelle les drogues les propulsent est comme un château de carte, fragile, prêt à s’écrouler pour les engouffrer dans une spirale infernale sans échappatoire...

    Une inquiétante et oppressante descente aux enfers où la fin justifie les moyens pour parvenir à se procurer sa dose.

    Un film bouleversant dont personne ne sort indemne. Chacune des fins possible à une dépendance à la drogue y sera représentée, dans sa forme la plus destructrice et la plus pitoyable qu'il soit.



  • Votre avis: Alors : WOW WOW WOW ! Ce Film est.. GRANDIOSE. Du jamais vu. Ca faisait longtemps qu'on m'en parlait. Jared Leto par ci, Jennifer Connely par là, etc. Franchement, dès le départ : J'ai rien compris. Je trouvais pas trop la Magie dont me parler toute les personnes que je connaissais, mais petit à petit, j'étais en plein dedans. Ce Film m'a marqué, et c'est sans doute le seul qui l'ai fait autant (pour vous dire, j'en ai tellement vu dans ce genre). On s'attache très facilement aux personnages, surtout à Harry et Mariane, qui m'ont le plus marqué avec Sara (la vieille de Harry). C'est vraiment l'univers de la Drogue. Au départ, y a que les points positifs, on s'dit que leur monde peut être entraînant, pleine de bonne surprise ! Bah en fait... pas du tout ! On voit vite les conséquances arrivée ! Des membres en moins, de la taule, de la prostitution, hopital psychiatrique, etc ! Les scènes sont vraiment choquante, et donne une réflexion extrème. Car, ce monde il est pas si loin de nous, au final, on le rencontre à chaque coin de rue sans même s'en rendre compte : Et là, ça fait peur. Franchement, j'crois que je n'oublirais pas la dernière scène... Avec la Bande Son et tout... J'le conseille à tout le monde ! A la fin du Film, j'étais devant mon écran et je regardais défiler le générique sans ciller les cils ! C'était Wow. Je bougeais plus, et je réfléchissais même pas : J'étais simplement sur le cul ! Bon, ils y vont pas molo quand même sur les scènes, alors pour les âmes sensible, op op on évite, mais très intéressant et marquant !

    J'le conseille à tous les ados (même aux vieux tien :siffle: )



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Hana-Bi.skyblog.com
Calaïs Andromaque
Préfète en Chef, 7ème année à Poufsouffle
Préfète en Chef, 7ème année à Poufsouffle
avatar

Nombre de messages : 1143
Age : 27
Message Perso : : TouT eSt NoIr et Je pLeuRe mOn AmOur
Date d'inscription : 14/01/2007

Carte d'identité du Personnage
Poste: Police NH*
Camp: ~BiEn~
MessageSujet: Re: Cinématographie   Sam 2 Juin - 21:16

La Vie Comme Elle Va





    Acteurs principaux :
Arnaud Barre; Christian Lombard et bien d’autres…

    Synopsis:
Najac est un petit village de l’Aveyron et qui compte environs 800 âmes disséminées dans plusieurs hameaux et fermes. La vie comme elle va s’inspire donc de la vie de quelques uns des habitants de ce village. Ils deviennent les héros de ce comte rural durant 1h37. On peut ainsi découvrir une centenaire a l’humeur chantante, un mécanicien poète, un agriculteur voyageur ainsi que bien d’autres figures najaçoises.
Loin du cynisme de la ville, le film révèle la réalité décalée de ce petit village de la campagne aveyronnaise: un bouquet champêtre d’humanité et de simplicité.

    Votre avis:
Tout simplement génial. Ce film ( ou plutôt devrais-je dire documentaire) est 1h30 de pur bonheur. Les gens de la campagne reconnaîtront les hommes et les femmes de leurs terres et les gens de la ville découvriront un monde plein de tendresse et d’humanité.
La vie comme elle va est magique par sa réalité et sa justesse. Chacun des héros de ce film est émouvant au larme et leurs mots sont d’une bienveillance extraordinaire. Je ne peux que vous conseiller d’aller voir se film datant de 2004; beau et réjouissant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefany Autenberry
7ème année à Gryffondor
 7ème année à Gryffondor
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 27
Message Perso : : Je rêve de cet amour interdit.
Date d'inscription : 15/03/2007

Carte d'identité du Personnage
Poste: Administratrice.
Camp:
MessageSujet: Re: Cinématographie   Lun 25 Juin - 2:35

Fight Club.






  • Synopsis : Le narrateur, sans identité précise, vit seul, travaille seul, dort seul, mange seul ses plateaux-repas pour une personne comme beaucoup d'autres personnes seules qui connaissent la misère humaine, morale et sexuelle. C'est pourquoi il va devenir membre du Fight club, un lieu clandestin ou il va pouvoir retrouver sa virilité, l'échange et la communication. Ce club est dirigé par Tyler Durden, une sorte d'anarchiste entre gourou et philosophe qui prêche l'amour de son prochain.


  • Votre avis: GEANT. En même temps, c'est un film culte avec plein de bonnes répliques dedans qui ne se limite pas qu'au film (donc, qu'on ne peut s'empêcher de ressortir dans la vie réelle). J'ai été bleuffée, de A à Z. J'ai rien compris, sauf à la fin. OK, il y avait BEAUCOUP d'indices. J'm'attendais forcément à un truc... Mais j'pensais pas à ça quoi. Bref! Je ne vais pas tout vous dire sinon ce serais vous gâcher votre Film =3.
    En tout cas, tous à vos écrans.


    « Je suis le canal biliaire évité de Jack. »
    « Je suis la sueur froide de Jack. »
    « Je suis l'absence totale de surprise de Jack. »
    « Je suis la vengeance narquoise de Jack. »
    « Je suis la vie gâchée de Jack. »
    « Je suis le manque absolu d'étonnement de Jack. »
    « Je suis le sentiment de rejet exacerbé de Jack. »
    « Je suis le cœur brisé de Jack. »


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Hana-Bi.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cinématographie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinématographie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn
» L'ambassadeur Fritz Cinéas précise
» Allons au cinéma ce soir...
» Les couples célèbres du cinéma
» Le printemps du cinéma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW HOGWARTS. :: HRPG » ((Divers)) :: » LA TAVERNE DU SORCIER *-
Sauter vers: