AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 REEBOKS WITH THE STRASS • UC

Aller en bas 
AuteurMessage
Hailie Jade Völker
Nouveau | Présentation à faire
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 23/12/2007

MessageSujet: REEBOKS WITH THE STRASS • UC   Dim 23 Déc - 1:54

UNDER HEAVY CONSTRUCTION

    LE 23 MARS 21O1 , TIMES SQUARE , NEW-YORK

    La solitude, c'est quelque chose d'assez déprimant: ça devient une habitude, mais on ne s'y fait jamais tellement. Ça s'applique aux personnes qui n'ont rien à entendre d'autre que la détresse de leur coeur, de laquelle se nourrit la violence de l'âme, ou alors aux gens différents, dont la société ne veut même pas entendre parler, tellement elle y est habituée. 0n peut aussi dire qu'une solitude est un lieu éloigné de la fréquentation des hommes, comme Clark Kent et sa sublime cave de cristaux inconnus. Les deux définitions se rapprochent, un peu beaucoup ... Les solitaires sont des étrangers pour certains, mais en aucun cas sont-ils des visions, comme l'a dit Jared Leto, le chanteur de 30 Seconds to Mars «3 , dans From Yesterday. Comment cpeut on lier le sentiment de solitude et le quartier de Times Square, à New York? C'est simple, par les gens qui s'y promènent seuls. Parce que des fois, lassés de la solitude de l'habitude, le monde n'est plus assez pour ces gens qui ne lui ont rien fait, à la sacrée planète! C'est souvent dans ces cas-là que l'on apprécie le plus les nouvelles rencontres que l'on fait. Quand on s'efforce de voir plus que l' « état de personne seule » dans lequel on se trouve. C'est alors que l'on retrouve un vrai de vrai sourire, parce que la plus grande défaite de l'homme, c'est de trouver dans chaque peine, dans chaque douleur, la force de sourire de nouveau, et de ne plus savoir quand et où se trouvent les vrais moments de bonheur. De se réjouir trop vite et d'être déçu par la suite. C'est ça qui fait pleurer le monde, mais la Terre continue à tourner. Ça rend les gens tristes, et ça déchire des coeurs. Il y en a qui se suicident, et d'autres qui vivent. Il y en a qui trompent la solitude et qui baisent royalement la vie ... Comme Hailie Jade Völker.

    New York. Une ville de Huit Millions d'habitants. Parmi ceux-ci, Hailie Jade Völker, 15 ans. Elle n'est pas comme les autres, non, loin de là. Elle le sait depuis toujours. Depuis le jour, en fait, où sa maison a brûlé. Mais du fond d'elle-même, elle le sait, oui, du plus loin qu'elle se souvienne, peut-être même que c'est la première chose qu'on lui a dit: « Tu n'es pas comme les autres ». Peut-être que c'est pour ça qu'elle s'est sentie toute seule toute sa vie, parce qu'elle n'était pas ordinaire. Elle s'en rappelle comme si c'était hier. Elle avait six ans, assise contre le mur de sa chambre. Terrorisée. Outre ses parents, elle-même, son frère de huit ans, Jaden, et son chat, il y avait quelqu'un d'autre dans la maison. Ce n'était sûrement pas quelqu'un de gentil, oui, qui voudrait entrer par effraction dans une maison, à Munich, Allemagne, avec des intentions aussi bonnes et blanches que la neige?! Les yeux en larmes, Hailie était en boule contre son mur, en espérant qu'il ne la voie pas. Il avait ouvert la porte de sa chambre, doucement, et avait en premier entré sa tête, puis le reste de son corps dans la petite pièce où dormait la jeune fille. Dans la nuit, tout ce qui reluisait étaient ses yeux verts-jaunes et ses dents blanches, en immense sourire. Hailie avait souhaité très fort qu'il n'ait jamais été là, que ce soit une soirée comme les autres, et surtout, oh oui, surtout, qu'il s'en aille... Ainsi avait commencé, venant d'on-ne-sait où, un incendie ravageur, qui fit huit morts, et qui laissât, entre autres, Jaden et Hailie Jade Völker, orphelins.

    { FLASHBACK }


    « Cher Journal, je me demande si mes parents étaient des grands sorciers et aussi qui ils étaient vraiment. Tout ce que je sais d'eux, au fond, c'est qu'ils s'appellaient Bernd et Astrea Völker, et qu'ils sont morts six ans après ma naissance, soit quand mon frère Jaden avait huit ans. »

    La jeune Hailie Jade referma rapidement son journal et le cacha en-dessous du matelas de son lit, parce que son grand frère Jaden entra subitement dans la chambre qu'ils partageaient à l'orphelinat depuis deux ans. Comme tous les frères et soeurs du monde, il arrivait à Jaden et Hailie de se chamailler, mais, comme l'avait dit la directrice de l'orphelinat, Mme Hitzlesperg, qui avait été une grande amie de leurs parents, l'aîné des Völker avait hérité du caractère violent et intempestueux de Bernd, son père biologique. Aussi arrivait-il qu'il violente injustement et sans raison sa jeune soeur, qui, ne se défendant pas, préférant subir en silence, était une cible facile. Ainsi Jaden faisait-il très peur à Hailie Jade depuis toujours. Elle le regarda en silence parcourir la chambre de long en large, espérant fortement qu'il soit de bonne humeur. Contrairement aux attentes macabres et pessimistes de la cadette, Jaden leva sur lui un regard protecteur, et lui dit avec une mélancolie certaine: « Fais tes bagages, Lilie, tu viens d'être adoptée. »

    Les adieux furent déchirants; a-t-on même le droit de séparer un enfant de huit ans de ce qu'il lui reste de famille? Jaden offrit à Hailie une gourmette qui avait appartenu à leur défunt père, en souvenir de lui, et ne tenta même pas de lui expliquer qu'ils allaient être séparés pour toujours, ayant du mal à accepter cette réalité pour lui même. Mme Hitzlesperg, triste de perdre sa protégée, fût inconsolable, mais dût accepter qu'elle parte, car la famille qui l'adoptait pourrait lui fournir une bien meilleure éducation que son orphelinat, surtout vu les conditions particulières dans lesquelles Hailie devrait être élevée, l'environnement particulier dans lequel elle devrait grandir et passer les prochaines années, car il n'y avait aucun doute sur le fait qu'elle, et son frère Jaden aussi, deviendraient de bons sorciers, talentueux, comme leurs parents l'avaient été. En regardant sa petite soeur partir avec un portoloin, Jaden se surprit à verser quelques larmes, lui qui était pourtant reconnu pour être insensible, se disant qu'il avait échoué; à la mort de de leurs parents, il s'était juré de protéger Hailie Jade jusqu'à son propre décès, et voilà que cela ne serait plus possible. « Je te retrouverai, Lilie, et quiconque se mettra en travers de mon chemin périra, de mes propres mains. » se promit-il tout haut, alors que l'image de sa soeur 'éclipsa dans les airs, au loin ...

    { FLASHFORWARD }



QUESTIONS HJ.

  • Comment avez-vous découvert ce forum ? Partenariat
  • Comment trouvez vous le désign' de ce forum ? Suuperbe!
  • Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum ? Très bien bâtie
  • Avatar : Reese Witherspoon
  • Avez-vous lu le Règlement ? Vouiii ­> Chocogrenouille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
REEBOKS WITH THE STRASS • UC
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [event 001] Le bal des années folles - sujet global
» De fushia et de strass...
» Un Horizon de Paillettes et d'Amour.
» « Des strass et des paillettes » † Maïwenn K.-P de Breteuil
» Star strass

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NEW HOGWARTS. :: HRPG » ((Administration)) :: » REGISTRES DES PERSONNAGES *-
Sauter vers: